Tout ce qu'il faut savoir sur les eaux vannes

Les eaux vannent et les eaux ménagères forment ce qu’on appelle eaux usées domestiques. Il faut donc bien savoir faire la différence entre eaux-vannes et eaux usées. L’eau vive vannes, aussi appelée eau noire, désigne les eaux usées provenant des toilettes des logements. L’eau vanne est traitée de manière différente de celle des eaux ménagères, aussi appelées eaux grises.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Eaux-vannes : qu’est-ce que c’est ?

Les eaux-vannes font partie des eaux usées domestiques. Les eaux-vannes proviennent essentiellement des WC et des urinoirs. Ce type d’eaux polluées transporte des matières fécales et de l’urine, mais aussi des produits toxiques. Les eaux noires doivent être traitées de façon bien particulière dans le but de réduire les risques pour la santé. Effectivement, ces eaux sont susceptibles de divulguer des pathologies de nature virale ou bactérienne. 

Lorsque vous tirez la chasse d’eau de vos toilettes, vous gaspillez en moyenne neuf litres d’eau. Il existe plusieurs solutions pouvant être mises en place pour réduire les eaux-vannes dans les logements. On parle ici des toilettes sèches ou des toilettes à économiseur d’eau. Quoi qu’il en soit, le traitement des eaux-vannes doit être réalisé rigoureusement. Les eaux noires ne peuvent être évacuées dans les installations destinées à l’évacuation des eaux pluviales et ne peuvent pas non plus être rejetées dans la nature sans être traitées, car elles renferment des micro-organismes potentiellement nocifs et pathogènes.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Comment traiter les eaux-vannes ?

Le traitement des eaux-vannes diffère selon le type de système d’assainissement. Pour un assainissement collectif, c’est plus simple, car les eaux-vannes sont conduites avec les eaux grises vers un collecteur. Ce dernier mène ensuite les eaux usées vers une station d’épuration. Dans le cas d’un assainissement non collectif, le traitement se fait d’une toute autre manière.

La fosse septique

Dans les logements individuels anciens, les eaux-vannes peuvent être conduites vers une fosse septique. Cette dernière est essentiellement destinée à recueillir les eaux-vannes. Dans les constructions récentes, ce type d’assainissement n’est plus vraiment autorisé. Toutefois, elle peut être utilisée et remise aux normes si elle est déjà installée sur une construction plus ancienne.

Les fosses toutes eaux

Pour les constructions neuves, ce sont les fosses toutes eaux qui sont autorisées. Dans la majorité des cas, les eaux-vannes sont acheminées vers la fosse toutes eaux avec les eaux grises. Cette étape consiste au prétraitement des eaux usées domestiques. Une fois ces dernières prétraitées, elles s’infiltrent dans le sol ou dans un massif de sable. C’est cette étape qui couronne la purification des eaux usées. Enfin, elles se répandent vers le sous-sol.

Traitement des eaux-vannes avec infiltration

Il s’agit d’un système d’assainissement à base d’eau qui exige que les toilettes possèdent une chasse d’eau et une technologie de collecte ainsi que de stockage/traitement pour entreposer un volume important d’eau. Ce système utilise deux types de technologies d’interface utilisateur, à savoir toilette à chasse manuelle et toilette à chasse mécanique. Ces dispositifs sont directement reliés à une technologie de collecte et de stockage/traitement pour les eaux-vannes générées. Il peut s’agir d’une fosse septique, d’un réacteur anaérobie à chicanes ou d’un filtre anaérobie.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

La différence entre eaux-vannes et eaux usées

Pour des raisons de santé, les habitations doivent disposer de trois types de canalisation d’évacuation. Ces canalisations sont prévues pour séparer les eaux domestiques, notamment :

  • Les eaux de pluie,
  • Les eaux-vannes issues des toilettes,
  • Les eaux usées venant des éviers, des urinoirs, des douches et des baignoires.

Il est essentiel d’assurer la maintenance et la conformité de chacune de ces canalisations. Elles doivent être traitées différemment pour éviter que les eaux-vannes se mélangent avec les eaux usées. D’ailleurs, selon l’article 42 du règlement sanitaire, il est interdit d’évacuer les eaux de vannes dans la même canalisation que les eaux pluviales ou les eaux usées et vice-versa. Avec un entretien régulier de ses canalisations, vous pouvez éviter d’éventuelles contaminations.