Ce qu'il faut savoir sur les eaux usées

Comme son nom l’indique, les eaux usées ou polluées contiennent des polluants physiques, chimiques et biologiques. Mais que sont les eaux usées ? Par définition, elles sont généralement formées du sous-produit d’un usage humain, d’où son nom eaux usées. Après le traitement des eaux usées dans une station d’épuration, elles sont rejetées dans un plan d’eau récepteur pour faire l’objet d’un assainissement.

Devis d’entreprises gratuits pour le traitement de l’eau

Qu’est-ce que les eaux usées ?

Les eaux usées sont des eaux souillées par l’utilisation qui en a été faite. Si les eaux usées proviennent des logements, elles regroupent les eaux-vannes et les eaux ménagères ou eaux grises. Ces dernières peuvent provenir :

Si les eaux usées ou eaux polluées proviennent des installations agricoles ou industrielles, on les qualifie d’effluents industriels ou agricoles. Les eaux usées domestiques renferment toute sorte de matières et de substances. Les eaux de vannes véhiculent un volume important de matières organiques et de microorganismes éventuellement pathogènes. Quant aux eaux ménagères, elles sont composées de graisses et de détergents, mais aussi de matières organiques. Par ailleurs, certaines eaux usées contiennent des déchets et des substances dissoutes. Il peut s’agir de lingettes ou de résidus de médicaments. De ce fait, ces types d’eaux ne doivent pas être évacués directement en milieu naturel. Pour cause, elles peuvent engendrer une pollution. C’est pourquoi elles doivent faire l’objet d’un traitement avant d’être rejetées dans l’environnement.

Comparez plusieurs devis de traitement de l’eau

Les différents types d’eaux usées

On peut distinguer trois grandes catégories d’eaux usées, avec des caractéristiques différentes.

1-Les eaux usées domestiques

Comme son nom le sous-entend, il s’agit d’eaux provenant de diverses utilisations domestiques de l’eau. Elles sont particulièrement porteuses de polluants organiques. Les eaux ménagères, c’est-à-dire provenant des salles de bains et des cuisines, sont en général chargée de graisses, de débris organiques, de solvants et de détergents. Les eaux-vannes, quant à elles, sont riches en différentes matières organiques azotées et de germes fécaux. Un individu utilisant 150 à 200 litres d’eau en une journée peut produire 90 g de matières organiques ou minérales et 15 g de matières azotées.

2-Les eaux usées industrielles

Ce type d’eaux usées est très différent des eaux usées domestiques. En effet, leur particularité dépend de l’installation industrielle. Outre les matières organiques, elles peuvent renfermer :

  • Des micropolluants organiques,
  • Des métaux lourds,
  • Des produits toxiques,
  • Des solvants,
  • De l’hydrocarbure, etc.

La plupart de ces eaux usées doivent subir un prétraitement au sein de l’installation industrielle elle-même avant d’arriver dans les réseaux de collecte des eaux usées à cause de leur toxicité.

3-Les eaux pluviales et de ruissellement

Contrairement à ce que l’on pense, les eaux de pluie peuvent être polluées. Ce qui peut être à l’origine des dégradations importantes des cours d’eau, surtout en période orageuse. En effet, au contact de l’air, les eaux de pluies sont chargées d’impuretés, par exemple si elles sont en contact avec les fumées industrielles ou les résidus de pesticides. Pour les eaux de ruissellement, elles peuvent être polluées à cause des résidus déposés sur les toits ou les chaussées des villes par exemple.

Demandez gratuitement des devis de traitement de l’eau

Comment traiter les eaux usées ?

Avant tout, les eaux usées doivent faire l’objet d’une collecte pour ensuite être envoyées dans une station de traitement. Généralement, cette dernière utilise un réseau d’assainissement. Arrivées en station, les eaux usées endurent un prétraitement permettant de supprimer les matières solides contenues dans l’effluent. On parle ici essentiellement de sable et en partie des matières plus grosses en suspension.

C’est après l’étape de prétraitement que vient le traitement primaire qui termine l’élimination des matières physiques. Celui-ci se fait par décantation qui fait suite à un traitement physico-chimique ou chimique. C’est seulement après que le traitement secondaire biologique a lieu. Celui-ci cible les éléments organiques sous forme dissous comme le carbone et l’azote principalement. Le traitement secondaire permet de pousser le traitement en supprimant toutes traces résiduelles de polluants.