Comment calculer l'épandage d'eau pluviale ?

Le schéma d’épandage d’eau pluviale requiert le respect de certaines règles. L’eau de pluie ne doit pas se mêler aux eaux usées, d’où la nécessité de créer un épandage d’eau pluviale. L’installation d’un épandage d’eau pluviale de maison individuelle est d’ailleurs la méthode la plus simple. Encore faut-il savoir comment faire le calcul d’épandage des eaux pluviales. Celui-ci dépendra de la capacité d’infiltration du sol.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Pourquoi réaliser un épandage d’eau pluviale ?

Quel que soit le type de maison, l’évacuation des eaux pluviales doit être réalisée. En effet, l’eau ruisselle sur le toit, mais aussi dans le jardin. Pour éviter que l’eau ne stagne et cause des problèmes, un dispositif d’écoulement doit être prévu à cet effet. L’épandage fait partie des systèmes permettant l’évacuation des eaux de pluie. Il consiste à évacuer l’eau par le sol. L’épandage offre un certain nombre d’avantages et permet entre autres de :

  • Retenir les eaux de pluie,
  • Réguler les débits et donc, de soulager les réseaux,
  • Limiter les risques d’inondation,
  • Simplifier l’infiltration dans le sol avec des possibilités d’aménagement sous voiries ou sous espaces verts et réalimenter les nappes phréatiques,
  • Limiter la mise en place de bassins d’orage à ciel ouvert et aussi éviter ses nuisances,
  • Réaliser des économies sur les prix de traitement des stations d’épuration,

Toutefois, ce système présente quelques inconvénients. L’eau risque de remonter et de s’infiltrer dans les murs de votre maison. Ce qui engendre des problèmes d’humidité.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Comment calculer l’épandage d’eau pluviale ?

Le calcul de l’épandage d’eau pluviale va dépendre de plusieurs autres paramètres. Sinon, découvrez comment calculer la pente d’évacuation des eaux usées.

Calcul du débit de fuite

Pour pouvoir dimensionner l’épandage d’eau de pluie, il va d’abord falloir déterminer son débit de fuite (Q). Ce dernier dépendra de sa surface (S) et de la perméabilité du sol (C). Par exemple, une surface de 500 m² présente une imperméabilité de 0,000 005 m/s environ. Le débit de fuite se calcule selon la formule :

Q = S*C = 0,000 005*500 = 0,002 5 m³/s = 9 m³/h

Le débit de fuite est généralement mentionné sur les documents administratifs, permis de construire ou certificat d’urbanisme.

Calcul de la longueur du système

Le principe de dimensionnement des épandages consiste à calculer la parcelle, le volume et le dimensionnement des tubes de stockage permettant la rétention et la dispersion du volume d’eau maximal. Il convient de déterminer la longueur de tube qui procurera une surface d’échange suffisante afin d’infiltrer le volume d’eau produite. En gros, le calcul consiste à disperser, selon la capacité d’absorption du sol, le volume d’eau traitée. Une longueur d’un mètre va infiltrer sur une surface de 80 cm de large et de 100 cm de longueur d’un terrain préalablement regorgé.

Calcul de la quantité de pluie

Pour calculer l’épandage d’eau de pluie, il faut calculer la quantité de pluie à gérer. Pour cela, il faut se baser sur différents paramètres, à savoir :

  • Les données pluviométriques locales qui tiennent en compte les événements pluvieux exceptionnels,
  • Les débits de fuites, les débits limités vers les réseaux existants afin d’éviter leur saturation,
  • Le volume d’eau traitée qui est produit en fonction du nombre d’habitants.

Il est à noter que les données sur les événements pluvieux sont fournies par la météo de France. Quoi qu’il en soit, il faut retenir au moins 100 mm de pluie.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Mise en œuvre de l’épandage d’eau pluviale d’une maison individuelle

Pour accueillir un système d’épandage, le terrain doit avoir une perméabilité moyenne, voire très perméable, c’est-à-dire d’environ 30 avec l’épandage, le sol permet à la fois de disperser et de filtrer les eaux pluviales. Le sol doit donc avoir une perméabilité élevée.

Pour mettre en place ce système, vous devez utiliser des tuyaux d’épandage placés entre 60 et 80 cm de profondeur. Ceux-ci doivent être posés sur une épaisseur de graviers de 20 à 30 cm. Ces derniers sont installés soit dans des tranchées appelées tranchées d’épandage, soit sur un lit d’épandage si le sol est sableux.