Le point sur la vérification des ventilations d'une fosse toutes eaux

Le système de ventilation d’une fosse septique est composé d’une entrée et d’une sortie d’air indépendante. C’est le tuyau de ventilation de la fosse septique qui assure l’entrée d’air, tandis que la sortie d’air implique l’évacuation des gaz de fermentation de la fosse. C’est pourquoi il est très important de bien vérifier l’aération d’une fosse septique pour éviter d’éventuels désagréments.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Pourquoi faut-il bien aérer une fosse toutes eaux ?

Toute fosse septique doit obligatoirement intégrer un système de ventilation, et ce, pour de nombreuses raisons. La première consiste à l’évacuation des gaz toxiques. Quand une fosse toutes eaux est en marche, elle libère des gaz toxiques tels que le sulfure. Si ces gaz ne sont pas évacués, ils risquent sans doute de générer de mauvaises odeurs. De plus, la composition de ces gaz est néfaste pour l’être humain. Ce qui signifie que leur absorption peut être très dangereuse. C’est là que le système d’aération de la fosse septique entre en jeu. Il permet aux gaz de s’échapper.

En outre, la ventilation est également indispensable pour empêcher la détérioration de la fosse toutes eaux. Les gaz précédemment évoqués peuvent aussi être à l’origine de la corrosion de la cuve de la fosse. En effet, ils favorisent la désagrégation de celle-ci, qu’elle soit en métal ou en béton. Ainsi, la ventilation permet non seulement d’évacuer les gaz, mais aussi de renouveler l’air contenu dans la fosse toutes eaux et prolonger sa durée de vie.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Comment fonctionne la ventilation d’une fosse septique ?

Le système d’aération et de ventilation d’une fosse toutes eaux intègrent généralement deux réseaux interconnectés.

La ventilation primaire

La ventilation primaire ou l’entrée du système fait office de décompression de tous les dispositifs sanitaires d’une maison. Il s’agit notamment de la douche, des toilettes, des machines à laver, de l’évier et autres. Celle-ci est constamment située en amont de la fosse toutes eaux et se relie à la canalisation de collecte des eaux usées. Puis, elle est achevée par une bouche d’aération au niveau du toit de la maison. Cette dernière doit avoir 100 mm de diamètre au minimum.

La ventilation secondaire

Appelée aussi sortie du système, elle est située en aval de la fosse septique, c’est-à-dire derrière. Ce réseau a pour but d’évacuer les gaz dégagés par le système. Le circuit d’évacuation de la ventilation secondaire est spécialement dédié et doit avoir au moins 100 mm de diamètre, à l’instar de l’entrée du système.

Autres points caractéristiques de ces deux réseaux

Le système de canalisation utilisée pour la ventilation secondaire doit être installé à la fin, à environ 40 cm au-dessus du faitage de la toiture. Par ailleurs, le débouché doit avoir un écart d’au moins 1 m par rapport à celui de la ventilation primaire. Enfin, la mise en place du système doit se faire de manière la plus rectiligne possible. En d’autres termes, il ne doit pas avoir des coudes à 90° pour faciliter la circulation des gaz.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Qui se charge de la vérification de la ventilation d’une fosse septique ?

Tout d’abord, sachez que l’installation d’une fosse septique revient au SPANC ou Service public d’assainissement non collectif. Ainsi, il lui appartient de réaliser des contrôles périodiques des fosses toutes eaux tous les 2 ou 4 ans en fonction du type et du volume de l’installation. Cela dit, en dehors de ces vérifications, vous devez vous-même vérifier régulièrement la ventilation ainsi que le fonctionnement de votre fosse septique.

En effet, il est essentiel de vérifier une fois tous les ans que la fosse ne montre pas des signes de fuite, d’infiltration d’eau ou de mauvaise odeur. Vous devez vérifier qu’aucune sorte de dépôt n’a bouché l’entrée et la sortie du système de ventilation et d’aération.