Réseau assainissement

Les eaux usées provenant des foyers et les eaux pluviales doivent être collectées et traitées afin de préserver la santé publique et l’environnement. C’est la raison de l’existence des réseaux d’assainissement. Qu’est-ce que le réseau d’assainissement ? Qui est concerné par l’assainissement collectif et l’assainissement individuel ? Qu’est-ce que le service d’assainissement ? Les réponses sont ici.

Tous les devis d’entreprises pour un assainissement

Réseau d’assainissement : de quoi s’agit-il ?

Les eaux usées sont nocives pour l’environnement et pour la santé humaine. C’est là que le réseau d’assainissement entre en jeu. Mais qu’est-ce que c’est ?

Qu’est-ce qu’un réseau d’assainissement ?

C’est le réseau d’assainissement qui collecte les eaux usées et les eaux de pluie et qui les dirige vers les stations d’épuration pour être traitées. L’épuration consiste à enlever les polluants de l’eau pour que seules les eaux propres soient remises dans le milieu naturel. Les boues sont éliminées grâce au compostage ou à l’épandage. Quant aux eaux pluviales, elles sont, le plus souvent, dirigées tout de suite vers le milieu naturel.

En évitant que les eaux usées soient répandues dans la nature sans traitement, le réseau d’assainissement permet de préserver la santé publique et de protéger l’environnement des pollutions causées par le transport des effluents.

Le réseau d’assainissement peut être unitaire ou séparatif. Il est unitaire quand il reçoit à la fois les eaux usées des foyers et les eaux pluviales. Si les eaux sont collectées séparément, on parle de réseau séparatif.

Qui est concerné par l’assainissement collectif ?

Le réseau d’assainissement peut aussi être collectif ou individuel. L’assainissement collectif concerne surtout les zones urbaines où l’habitat est dense. Dans ce cas, c’est le service public qui se charge de la collecte, de l’acheminement et du traitement des eaux usées de plusieurs immeubles et maisons. Par ailleurs, les raccordements sont installés soit sous les terrains privés, soit sous la voie publique.

L’assainissement collectif est obligatoire quand les habitations peuvent être associées au tout-à-l’égout. Le raccordement doit être réalisé dans les 2 ans après que le réseau de collecte des eaux usées ait été mis en service. Les foyers raccordés à l’assainissement collectif doivent payer une redevance d’assainissement.

Qui est concerné par l’assainissement individuel ?

Quand les foyers ne peuvent pas être raccordés au tout-à-l’égout, l’assainissement se fait de manière individuelle. Dans les zones d’habitations dispersées, des dispositifs autonomes permettent de prétraiter et de traiter les eaux usées. Ces dispositifs peuvent être :

Qu’est-ce que le service d’assainissement ?

Les installations d’assainissement doivent être contrôlées et gérées. Les collectivités territoriales disposent d’un service d’assainissement pour diverses tâches comme :

  • Le contrôle des dispositifs d’assainissement non collectif,
  • La réalisation des installations d’assainissement individuel,
  • La réalisation des travaux de réhabilitation des installations d’assainissement autonome.

Afin d’effectuer ses fonctions, le service d’assainissement dispose d’un pouvoir d’accès aux propriétés privées. Dans le cadre de l’assainissement autonome, c’est le Service Public d’Assainissement Non Collectif qui assure la mission de contrôle des installations d’assainissement.

Tous les devis d’entreprises pour un assainissement

Dans quel cas réaliser des travaux d’assainissement ?

Si votre maison n’est pas reliée au tout-à-l’égout ou si votre installation d’assainissement est non conforme, vous devez réaliser des travaux d’assainissement. Cela doit se faire dans le respect de certaines étapes :

  • Études du sol : vous faites appel à un bureau d’étude pour identifier les caractéristiques du sol.
  • Choix de la filière : après les résultats de l’étude, vous choisissez la filière adaptée à votre sol.
  • Déclaration de l’installation du dispositif : l’étude de sol doit être jointe au formulaire adressé au SPANC.
  • Validation du dossier par le SPANC : avant de donner son feu vert, le SPANC peut effectuer une descente sur site pour la vérification de la méthode de conception et d’installation de l’ANC.
  • Installation du dispositif : les travaux doivent être réalisés par un professionnel spécialisé dans l’assainissement.

Mais avant de choisir le professionnel, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence en comparant plusieurs devis.