Les subventions pour l'installation d'un système d'assainissement individuel

Il ne va pas sans dire que l’assainissement non collectif nécessite un budget non négligeable. Beaucoup de foyers n’ont donc pas les moyens pour les travaux dédiés à cet effet. Pourtant, c’est un procédé qu’il faut faire. Ainsi, il y a diverses aides et subventions qui permettent entre autres d’alléger les investissements.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Intérêt de faire un assainissement individuel et son prix

Il est à noter que l’assainissement vise à améliorer l’environnement dans un quartier. Il consiste notamment à évacuer les eaux usées d’un foyer qui ne sont pas en raccord avec un réseau d’égouts. L’objectif d’un assainissement est notamment de veiller à la santé publique. En cas de débordement, cela ferait de nombreux dégâts aux alentours, mais va aussi participer à la pollution.

Le prix d’un assainissement individuel varie entre 5 000 à 12 000 euros. C’est relativement élevé, car il faut prendre en compte les matériaux, les études et aussi les coûts de la main-d’œuvre. C’est pour cela que certains foyers n’ont pas les moyens de subvenir à cet investissement, d’où l’intérêt de se tourner vers les aides financières.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Les différentes aides pour un assainissement individuel

Il y a différents organismes qui proposent des subventions aux particuliers pour l’assainissement individuel. Il faut toutefois remplir certaines conditions pour pouvoir en profiter.

Les aides de l’ANAH

L’agence Nationale de l’Habitat est le premier organisme qui aide dans l’assainissement non collectif. Toutefois, cette décision est prise par les directives territoriales. Il faudra donc vous renseigner localement au préalable si vous pouvez bénéficier ou non de cette forme d’aide.

Les conditions à remplir sont assez nombreuses. Vous devez être le propriétaire de votre résidence principale qui doit être construite il y a au moins 15 ans. Les travaux à faire doivent également valoir 1 500 euros au minimum et il faut respecter un certain plafond pour les revenus considérés comme modestes.

L’aide de la CAF

La CAF ou caisse d’allocation familiale offre des prêts intéressants pour améliorer l’habitation. Le montant du prêt permettra entre autres d’alléger les dépenses jusqu’à 80 % de leur totalité et le montant maximum à emprunter est de 1 050 euros. L’intérêt du prêt est de 1 % que vous pouvez rembourser sur 3 ans.

Les conditions pour jouir de la CAF sont notamment de faire les travaux dans une résidence principale et d’avoir déjà usé d’une prestation de la CAF. Pour de plus amples informations, il vaut mieux vous renseigner auprès des bureaux, car il y a de nombreux dispositifs en fonction de la région.

La caisse des retraites

Il y a, en effet, des aides qui sont octroyées à ceux qui possèdent une caisse de retraite, concernant la réhabilitation ou la rénovation d’une maison principale. En fonction des travaux, il y a un barème à prendre en compte. Pour ce choix, vous n’avez pas vraiment besoin de remplir des conditions puisque vous utilisez votre propre argent indirectement.

Devis d’entreprises gratuits pour un assainissement

Les prêts qui permettent de réduire vos dépenses

Si vous ne voulez pas vous tourner vers les aides, il y a également les prêts qui peuvent être intéressants, à savoir :

  • L’écoprêt à taux zéro : il vous permet de faire un prêt sans avoir à payer d’intérêt et est remboursable sur plusieurs années. Il y a tout de même certains plafonds en fonction des travaux.
  • La TVA réduite à 10 % : c’est un allégement pour les logements principaux ayant plus de deux ans de durée de vie. Il faut remplir un formulaire à émettre au professionnel pour pouvoir en bénéficier.

Vous avez ainsi toutes les cartes en main pour réduire vos dépenses concernant les travaux d’assainissement non collectif.